Actualités
A l’ENPU, les études naturalistes continuent !

sites de rencontres cГ©libataires exigeants Avec sa biodiversité remarquable, l’Espace Naturel Partagé Urbain (ENPU) du bois du ru de Pouilly est un support de premier choix pour des actions de recherche sur la nature en ville. Ainsi, l’association Arborescence s’est rapprochée de l’Université de Bourgogne pour mettre en place un partenariat scientifique, dont l’objectif est d’alimenter  la base de données « Nature en Ville »  et de mettre en place un plan de gestion pour l’ENPU.

Dans ce cadre, une étudiante de troisième année de  licence « Biologie des Organismes » a initié une étude de quatre semaines sur les cavités naturelles du bois du ru de Pouilly. A partir d’un recensement et d’une cartographie précise des arbres du bois, elle a dénombré 73 cavités !

Or, ce constat n’est pas sans intérêt écologique. En effet, les arbres à cavités représentent un fort intérêt écologique. De nombreuses espèces animales, dites cavicoles, utilisent ces niches naturelles pour s’abriter ou se reproduire. Les pics, les grimpereaux, les sitelles torchepot, les mésanges, certaines espèces de chauve-souris, d’insectes ou autres petits organismes dépendent étroitement de la présence de ces cavités.

Néanmoins, revers de la médaille, leur présence traduit parfois un mauvais état sanitaire des arbres, et donc un danger potentiel sur un site fréquenté par le public. Comment trouver alors le bon équilibre entre l’intérêt écologique du site et la protection de ses usagers ? Cette question offre un tremplin pour de nouvelles perspectives d’études et soulève l’importance d’instaurer une gestion raisonnée du peuplement forestier du bois du ru de Pouilly.